Le Kinémax, Archi Sculpture, Parc du Futuroscope

Kinémax (1987)

Un bâtiment presque virtuel. " La nature ordonne les molécules des cristaux comme la lumière les faisceaux de photons à travers la pellicule ".
Denis Laming, Architecte.

Des cristaux de roche géants, jaillis du sol par une force tellurique, symbolisent l'intelligence et la perfection de la nature. Tantôt brillant, limpide et aveuglant, tantôt sombre et presque inquiétant, tel est l'insaisissable Kinémax, Kaléidoscope géant où s'éparpille et se dilue toute conscience claire de la réalité. Dédié au cinéma, ce pavillon est lui même une immense image mouvante à l'extérieur comme à l'intérieur. Incliné à 60/100 et pointé vers le ciel, ce bloc de cristal est habillé par 3000 miroirs qui reflètent une conception changeante d'images réelles et virtuelles. Le soubassement réalisé en béton " architectonique " accentue la légèreté et " l'immatérialité " des cristaux semi-transparents.

Source : Futuroscope Education - Architecture du Parc : Expédition Nil Bleu